BLOG

  • Des entrepreneurs qui changent le monde 5/7

    Blog50 01

     

    Le Projet TAMAR est un projet conservationniste brésilien, consacré à la préservation des espèces de tortues marines menacées d’extinction. L’idée du projet est apparue dans les années 1970 avec un groupe d’étudiants en océanographie qui voyageaient le long des plages désertes pour faire des recherches. À cette époque, sur l'Atoll das Rocas, les chercheurs ont trouvé des pêcheurs en train de tuer des tortues marines. Des photos et quelques rapports ont été envoyés aux autorités, qui voulaient lancer un programme de conservation marine, ce qui a donné naissance au Projet TAMAR, fondé en 1980.

    Le TAMAR est né avec l’objectif de protéger des espèces de tortues marines menacées d’extinction sur le littoral brésilien. Mais ces travaux ne pourraient pas se limiter aux tortues, car l'une des clés du succès de cette mission est le soutien au développement des communautés côtières, de manière à offrir des alternatives économiques qui diminuent la question sociale, réduisant ainsi la chasse aux tortues marines. C'est ainsi qu'est  développé un complexe touristique qui s'impose comme un modèle d'écotourisme : les touristes viennent visiter le centre de protection animaux marins et permettent, grâce aux frais engagés sur place, à la population locale de tirer des revenus suffisants pour vivre sans avoir à chasser les tortues.

     

  • Des entrepreneurs qui changent le monde 4/7

    Blog53 01

    Défi : Comment aider les populations les plus défavorisées à se sortir d'une situation d'extrême pauvreté, sans entrer dans une logique d'assistanat ?
    Idées reçues : "Les banques ne prêtent qu'aux riches."
    Solution durable : Inventer une banque qui permet à trois emprunteurs sur quatre de se sortir d'une situation d'extrême pauvreté, et l'appliquer dans le monde entier.

    Muhammad Yunus est le créateur du concept de micro crédit, et a fondé la première « banque des pauvres », la Grameen Bank. Considéré par beaucoup comme la plus grande innovation du vingtième siècle en matière de lutte contre la pauvreté, le micro -crédit consiste à prêter des sommes aux plus pauvres, exclus du crédit traditionnel, afin qu’ils amorcent une petite activité économique. En outre, fait essentiel à nos yeux, cette « banque des pauvres » est une entreprise parfaitement rentable. Muhammad Yunus est totalement indépendant, verse les mêmes salaires à ses employés que la moyenne du secteur bancaire traditionnel et utilise ses bénéfices, non pas pour payer ses actionnaires, mais pour se développer et toucher toujours plus de « clients ».

    Extrait de 80 hommes pour changer le Monde : Entreprendre pour la planète, de Sylvain Darnil et Mathieu Le Roux

  • Des entrepreneurs qui changent le monde 3/7

    Blog51 01

    Défi : Transformer l'industrie plastique en une industrie plus "verte".
    Idées reçues : "Des plastiques non polluants, c'est chimiquement impossible."
    Solution durable : Il se pourrait bien que l'avenir du plastique soit bactériologique... Et que cela ait aussi des vertus économiques !

    Une bactérie qui crée du plastique en se nourrissant, tout simplement, d'un sirop de maïs ? Elle existe bien, c'est l'e.coli ! Et c'est pendant des décennies qu'Oliver Peoples, chercheur au MIT, travaille à optimiser le rendement de cette bactérie en la modifiant génétiquement afin qu'elle produise une sorte de polymère, élément constitutif du plastique. Enthousiasmé par les résultats obtenus, il crée une entreprise nommée Metabolix qui développe différents types de "bioplastiques".

    Si l'entreprise a aujourd'hui changé de direction dans ses recherches, celles-ci n'ont pas été abandonnées par tout le monde : début 2017, un chimiste Rennais a fait produire des granules de plastique à des bactéries marines, annonce Ouest France.

    Extrait de 80 hommes pour changer le Monde : Entreprendre pour la planète, de Sylvain Darnil et Mathieu Le Roux

  • Des entrepreneurs qui changent le monde 2/7

    Blog49 01

    Défi : Electrifier les campagnes brésiliennes et lutter contre l'exode rural.
    Idées reçues : "L'énergie solaire est un luxe pour les riches."
    Solution durable : Créer une entreprise et faire bénéficier plus de 12 000 personnes de l'électricité solaire tout en économisant un millier de tonnes de kérosène.

    Formé en agronomie, Fabio Rosa débarque dans un village reculé du Brésil avec pour mission de développer le savoir-faire agricole moderne. Sur place, il se rend vite compte que ce dont ont besoin les habitants, c'est plutôt d'électricité, qui faciliterait leur quotidien et leur permettrait d'améliorer le rendement de leurs cultures grâce à une meilleure irrigation. Découvrant les technologies des panneaux solaires, Fabio Rosa se lance dans une entreprise osée : proposer une offre en électricité aux habitants pour un prix égal à celui qu'ils payent déjà pour se fournir en kérosène, bougies et piles électriques. En développant en parallèle une entreprise et une association, il parvient au prix d'intenses efforts à developper une activité rentable et attractive pour les locaux, y compris les jeunes qui désertaient jusqu'alors vers les villes...

    Extrait de 80 hommes pour changer le Monde : Entreprendre pour la planète, de Sylvain Darnil et Mathieu Le Roux

  • Des entrepreneurs qui changent le monde 1/7

    Blog48 01

    Défi : Transformer les pratiques agricoles pour préserver l'environnement, tout en garantissant des rendements élevés.
    Idées reçues : "Les rendements élevés impliquent obligatoirement des solutions contre-nature et l'utilistion de produits chimiques."
    Solution durable : Exploiter sans s'en priver les forces vives de la nature, à commencer par les canards.

    Takao Furuno est né en 1950 dans une région rurale du Japon et ses premiers souvenirs sont ceux d'une campagne environnante peuplée de toutes sortes d'oiseaux, de canards et d'animaux sauvages. Adolescent, il constate que l'agriculture intensive a modifié profondément les paysages de son enfance. En 1988, au hasard de ses lectures, il découvre dans un vieux livre d'histoire qu'il était auparavant courant de faire patauger des canards dans les rizières. Pour Takao Furuno, ce fait historique n'a rien d'une anecdote. Si la tradition populaire avait décidé de placer des canards dans les rizières, ce n'est pas sans raison. Il tente donc de comprendre pourquoi en essayant, sur ses propores terres, de combinet la culture du riz et lélevage de canards. Et les résultats le surprennent.


    Non seulement les canards se nourrissent de mauvaises herbes et des insctes parasites, laissant intacts les plants de riz qu'ils n'apprécient pas. Mais en remuant les fonds, ils oxygènent l'eau et leurs déjections sont évidemment d'excellents engrais qui nourrissent les sols.

    Les canards et le riz sont faits pour s'entendre. Après 10 années éreintantes de travail, Takao Furuno et sa femme ont enfin trouvé le moyen de se passer de produits chimiques, les canards vont travailler à leur place. Et les rendements s'améliorent considérablement. Alors qu'en moyenne, il faut pour produire un kg de riz l'équivalent d'une canette de 33 centilitres de pétrole en engrais, pesticide et combustible, cette méthode permet de s'en passer totalement. L'élevage de canards offre aux agriculteurs l'occasion d'utiliser les insectes comme une resource alimentaire au lieu de s'évertuer à les faire disparaître. Et comme les rendements sont équivalents aux méthodes intensives et bien supérieurs auxméthodes traditionnellles, tout le monde y gagne, sauf les vendeurs d'engrais.


    Extrait de 80 hommes pour changer le Monde : Entreprendre pour la planète, de Sylvain Darnil et Mathieu Le Roux

  • Epic Harry Potter quotes 7/7

    Blog43 01

    Not my daughter, you bitch! - Molly Weasley, 'cause sometimes, moms get real badass.

  • Epic Harry Potter quotes 6/7

    Blog44 01

    "Is it true that you shouted at Professor Umbridge?"
    "Yes," said Harry.
    "You called her a liar?"
    "Yes."
    "You told her He Who Must Not Be Named is back?"
    "Yes."
    Professor McGonagall sat down behind her desk, frowning at Harry. Then she said, "Have a biscuit, Potter."

  • Epic Harry Potter quotes 5/7

    Blog47 01

    Don't let the muggles get you down - Ron Weasley, a true friend.

  • Epic Harry Potter quotes 4/7

    Blog46 01

    My eyes aren’t glistening with the ghosts of my past! - Harry Potter, getting tired of Rita Skeeter's shit.

  • Epic Harry Potter quotes 3/7

    Blog45 01

    I’ve learned all our course books by heart, of course, I just hope it will be enough – I’m Hermione Granger, by the way, who are you? - Hermione Granger, introducing herself with class.

  • Epic Harry Potter quotes 2/7

    Blog41 01

    My father will hear about this - Draco Malfoy, pretty much all the time

  • Epic Harry Potter quotes 1/7

    Blog42 01

    To the well-organized mind, death is but the next great adventure - Albus Dumbledore, Harry Potter and the Sorcerer's Stone

  • Exposition "La mer imaginaire"

    LA MER IMAGINAIRE
    Créature fantastiques en Baie d'Authie (et ailleurs)
    Office de tourisme de Rang du Fliers, du 15 mai au 11 juin 2017
    Vernissage le vendredi 19 mai à partir de 18h30

    Ma nouvelle exposition a ouvert ses portes ! Et les créatures imaginaires que vous avez déjà pu croiser sur ce blog ont pris possession des lieux...
    Photomontages, stand photobooth, ateliers participatifs et tour du monde des créatures fantastiques sont au menu !

     

    Expo1Expo6

    Expo7

    Expo5

    Expo4

     

  • Les routes de l'aventure

    Blog33

    Je ne puis voir la mer sans rêver de voyages.

    La mer est belle et claire et pleine de voyages.
    A quoi bon s’attarder près des phares du soir
    Et regarder le jeu tournant de leurs miroirs
    Réverbérer au loin des lumières trop sages ?
    La mer est belle et claire et pleine de voyages
    Et les flammes des horizons, comme des dents,
    Mordent le désir fou, dans chaque coeur ardent :
    L’inconnu est seul roi des volontés sauvages.

    Partez, partez, sans regarder qui vous regarde,
    Sans nuls adieux tristes et doux,
    Partez, avec le seul amour en vous
    De l’étendue éclatante et hagarde.
    Oh voir ce que personne, avec ses yeux humains,
    Avant vos yeux à vous, dardés et volontaires,
    N’a vu ! voir et surprendre et dompter un mystère
    Et le résoudre et tout à coup s’en revenir,
    Du bout des mers de la terre,
    Vers l’avenir,
    Avec les dépouilles de ce mystère
    Triomphales, entre les mains !

    Emile Verhaeren, Les forces tumultueuses, 1902

  • Boire un thé en rythme

    Blog31

    Boire un thé glacé à Tea Lichou, c'est :
    - Flotter sur une balançoire, en essayant de ne pas se laisser emballer
    - Reconnaître au plafond les livres de son enfance
    - Etre tentée par les jeux à disposition
    - Bref, passer un chouette moment !

  • So many fonts, so little time

    Blog29


    In a badly designed book, the letters mill and stand like starving horses in a field.
    In a book designed by rote, they sit like stale bread and mutton on the page.
    In a well-made book, where designer, compositor and printer have all done their jobs, no matter how many thousands of lines and pages, the letters are alive.
    They dance in their seats. Sometimes they rise and dance in the margins and aisles.”
    - Robert Bringhurst, The Elements of Typographic Style

  • A basket full of lemons

    Blog28

    There ain't no reason things are this way.
    It's how they always been and they intend to stay.
    I can't explain why we live this way.
    We do it every day.

    I gotta a basket full of lemons and they all taste the same,
    A window and a pigeon with a broken wing,
    You can spend your whole life working for something,
    Just to have it taken away.

    But love will come set me free...

  • Tour du monde d'aventurières

    Blog27

    Portraits de femmes d'exception, qui sont allées au-delà des limites de leur temps pour assouvir leur passion de l'inconnu.

    « Qu'ont-elles en commun, toutes ces femmes aux personnalités si fortes ? Sinon l'intrépidité et le talent unique de savoir reconnaître leur instinct et soutenir leur désir. »

    Auteures : Alexandra Lapierre & Christel Mouchard

  • Une aventure imaginaire / 2ème partie

    Des créatures invisibles et mystérieuses peuplent les plages de la baie de Somme...

    Dès que les humains ont le dos tourné, elles sortent de leur cachette et s'amusent dans les dunes ou au milieu des châteaux de sable. Peut-être même en avez-vous déjà aperçu certaines ? Partons à la découverte de ces monstres sympathiques !

    Mer imaginaire8 01

    Le géant au coeur disparu

    L'histoire raconte qu'à partir du jour où son amoureuse l'a quitté, ce gentil géant a perdu son coeur, qu'il cherche encore aujourd'hui. Incapable de le retrouver, il hante la côte en quête de ce coeur qui bat encore quelque part. C'est  peut-être ce géant que l'on voit lorsque le brouillard tombe dans la région. Jusque dans le moindre recoin, la moindre ruelle, il fouille les environs dans l'espoir de retrouver le bonheur.

     

    Mer imaginaire5 01

    Le cerf-lovant

    Malgré sa taille imposante, cet animal est un grand timide et il ne se montre que rarement en présence des hommes. Véritable coeur d'artichaut, il tombe toujours amoureux des cerfs-volants qui s'élèvent au-dessus des plages et vole à leur rencontre en se fondant dans le paysage. On peut l'apercevoir chaque année, lors des Rencontres Internationales du Cerf-volant à Berck-sur-Mer. Fou de joie à l'idée de côtoyer des centaines d'amis volants, il se promène en effet parmi eux, incognito.

     

    Mer imaginaire12 01

    Le serp'ailes géant

    Cet incroyable monstre est doté d'une dizaine d'ailes... Mais il est incapable de voler ! Attiré par les nuages et rêvant de s'envoler, comme le cerf-lovant dont il est secrètement amoureux, il s'élève autant qu'il le peut en escaladant les phares et les grands bâtiments. Heureusement pour lui, il peut devenir invisible et passer ainsi ses journées en plein air, en toute discrétion.

     

    Mer imaginaire10 01

    La famille Roudouloux

    Atteints d'un mal de mer terrible, les Roudouloux ne peuvent vivre dans l'océan, dont les vagues leur donneraient mal au coeur. Pourtant, ces créatures pacifiques ne peuvent vivre que dans l'eau... C'est donc dans les mares et les bâches d'eau qui s'étendent sur la plage qu'ils habitent, sans jamais cesser de regarder les rouleaux marins qui les appellent, au loin.

     

    Mer imaginaire6 01

    La telline ailée

    Ce minuscule animal installe son nid dans l'écrin vide des coquillages rejetés par la mer. Son long corps muni d'ailes lui permet de se déplacer à toute vitesse, sur terre comme dans le ciel, à la recherche de petits organismes dont il se nourrit : plancton, algues, morceaux de bois... Il est presque invisible à l'oeil, tant il est petit et rapide.

  • Une citation philosophique

    Blog24 1

    "C'est l'inconnu qui nous effraye lorsque nous contemplons la mort et l'obscurité. Rien de plus" - Albus Dumbledore. J'aime particulièrement cette citation du grand sage de la saga Harry Potter, qui met des mots sur les malaises confus qui nous habitent. Les pensées philosophiques sont nombreuses dans HP, et mêlent réflexion, leçons de l'histoire et fiction. De quoi relire ces livres pour enfants avec un oeil nouveau...

  • Une aventure mapuche

    une aventure mapuche

    Au musée de l'Homme, l'exposition Mapuche : Voyage en terre Lafkenche propose une série de photos et d'entretiens avec des membres du peuple Mapuche. Ce "Peuple de la terre", originaire du centre du Chili et de l'Argentine, regroupe diverses communautés, notamment dans la région des Lacs et autour de Santiago. Les combattants Mapuche opposent une farouche résistance aux envahisseurs, qu'ils soient Incas ou Conquistadors, et imposent la délimitation de leur territoire. Les guerres de conquête entreprises au 19ème siècle par le Chili et l'Argentine mène à l'établissement du territoire Mapuche actuel.

    Les témoignages présentés lors de cette exposition reflètent une culture à l'évolution rapide, entre traditions et modernité. Aux côtés d'un chaman pose un jeune rappeur, et c'est le courant évangélique qui est mis en valeur un peu plus loin. La pauvreté touche une partie de la population; le besoin d'identité culturelle propre également. Cette dernière, en construction perpétuelle, devra s'affirmer au travers d'un ensemble d'influences locales et internationales.